Début de mon combat

Il y a une semaine, je perdrais mon petit garçon à la suite d’une IMG. Etre une « habituée » des IMG (cf mon article précédent) ne m’a pas fait mieux supporter la douleur qui y est associée. Bien au contraire. Je vais avoir du mal à m’en remettre, il me faudra beaucoup de temps et sans doute quelques séances chez la psy pour m’aider.

Je vais prendre les choses en main, comme j’ai l’habitude de le faire. Je suis triste et déprimée mais en bonne santé, je vais trouver la force de me battre. Dès la semaine dernière j’ai pris rendez-vous avec un spécialiste du centre de PMA de Lyon, qui travaille avec le CECOS. Ce sera pour le 18 novembre. Même si ça paraît finalement assez proche, je trouve le temps qui me sépare de ce rendez-vous tellement long ! J’ai décidé de mettre ce temps à profit pour chercher le maximum d’informations sur le don d’embryons, les associations qui s’en occupent, les cliniques à l’étranger… Car oui j’anticipe déjà le fait que le parcours de dons d’embryons en France va être très compliqué, très long et je cherche déjà d’autres portes de sortie.

J’ai donc contacté par mail 2 cliniques en Espagne. L’une m’a répondu qu’il fallait compter 3-4 mois en moyenne, et en fonction de notre phénotype, pour bénéficier d’un don d’embryons dès lors que notre dossier avait été validé. Il faut à priori prévoir 2 rendez-vous sur place : premier rendez-vous de « contact » lors duquel le médecin récupère nos analyses, fait les contrôles gynécologiques d’usage et valide le dossier, le deuxième rendez-vous est quant à lui dédié à l’implantation des embryons (maximum 2). D’après eux, le taux de réussite est de 30 – 35% en moyenne. En ce qui concerne l’autre clinique, elle a eu un discours très commercial qui ne me convient guère. J’attends encore des infos sur une clinique belge que j’ai également contactée.

J’en ai parlé à mon mari qui préférerait bénéficier d’un don en France. Il craint l’arnaque avec les cliniques à l’étranger. C’est vrai que les coûts élevés des traitements (1400 € par implantation dans la 1ère clinique espagnole) permettent de générer un vrai business lucratif autour de la détresse des personnes en mal d’enfant. Je ne suis pas dupe là-dessus. Mon mari m’a dit quelque chose qui m’a fait froid dans le dos : et si les cliniques étrangères procédaient à une « fausse » implantation la première fois ? Ce qui leur permettrait de garder les couples plus longtemps et donc de gagner plus d’argent ? L’argument est choquant et j’ose espérer que les médecins ont une certaine éthique qui les empêchent de faire ce genre de choses. Mais ça me met le doute. Je ne sais pas si vous avez plus d’infos à ce sujet ? Je me dis également peut-être naïvement que si de tels scandales existaient, on le saurait non ? Les médias s’intéressent en effet régulièrement à ce sujet et auraient déjà dénoncé les pratiques douteuses ? Même si la personne de la 1ère clinique qui m’a donné les infos m’a parue sérieuse, réactive, j’aimerais être sûre de ce qu’il se passe avant de prendre une décision.

C’est pourquoi je me suis inscrite à la prochaine réunion d’information organisée par l’association EKE (Enfants KDO Europe) qui aura lieu le 12 décembre. Mais je me méfie : quelle est l’origine de cette assoc ? N’est-elle pas de mèche avec les cliniques étrangères ? L’objet de cette réunion est d’ailleurs (entre autre) de rencontrer les représentants des cliniques qui font partie de leur réseau. Ce sont toutes des cliniques espagnoles. Mais bon je pense que c’est également une bonne chose de les rencontrer ces cliniques : au moins je pourrai me faire une opinion sur ce que j’aurai vu, et je fais confiance à mon instinct pour éliminer celles qui m’auront mis le doute.

Concrètement aujourd’hui, je souffre cruellement du manque d’informations autour du don d’embryons. Pour la France, j’espère que le médecin que nous allons rencontrer le 18 novembre pourra nous donner des informations claires. Pour l’étranger, je suis preneuse de vos expériences et vos connaissances sur le sujet.

Publicités

Une réflexion sur “Début de mon combat

  1. coucou. Pour les cliniques à l’étranger, c’est vrai que c’est compliqué de trouver les bonnes infos. Il y a la République Tchèque qui a bonne réputation, l’Espagne et la Grèce. Un copinaute m’avait passé le lien de cette asso, si tu adhères, elle t’aide avec l’hotel et au niveau de la clinique, ça peut être une piste, je te laisse l’adresse ici. http://www.lescigognesdelespoir.com/

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s