Et le nouveau traitement a commencé…

ça est, J1 est arrivé hier, j’ai donc commencé le Provames.

Je suis toujours en mode stressé, noyée sous le boulot.

Heureusement je vais profiter d’un week-end de Pâques en famille pour je l’espère me ressourcer un peu.

Si tout va bien, le transfert sera prévu la semaine du 4 avril. Le printemps est là, mais sera-t-il accompagné de bonnes nouvelles ? A l’instar du beau soleil d’aujourd’hui, la nature sera-t-elle enfin de notre côté ?

Manifeste des 130

Merci à ces 130 médecins français spécialistes de la PMA d’avoir osé ce texte.

Merci à ces médecins d’avoir le courage de faire ce qu’ils font dans un pays où la législation sur la PMA est archaïque.

Merci à El Professor de faire partie des signataires.

Et f… à tous les détracteurs !

Vous pouvez voir un article ici avec la liste des signataires mais il y a en d’autres sur le net.

Le manifeste a été publié le 17/03/16 sur Le Monde.

 

Prochain TEV planifié ou comment terminer ce cycle infernal

Suite à l’échec du premier transfert, on prend les mêmes (presque…) et on recommence !

Bon ça commence mal… J’avais annoncé à ma coordonnatrice la date de mes « règles » et donc de prise de la pilule pour qu’elle me donne mon prochain plan de traitement. Elle a compté que je finissais ma pilule le 21/03 et que le transfert pourrait avoir lieu la semaine du 4/04 (et moi comme j’ai un agenda hyper chargé, je n’ai pas vérifié ça…). Eh bien jeudi soir je prends ma pilule et je constate que ma plaquette est bientôt finie… Oups, mais ça fait une semaine en avance ça !!!

J’avais donc planifié l’écho de contrôle le 31, soit normalement 10 jours après le début du provames… Oui bon ça aussi ça a été casé au petit bonheur la chance entre mes indispos et celles de mon gynéco… Idéalement c’eût été le 4/04 mais bon, pas le choix… Espérons que mon fidèle allié l’endomètre réponde bien à l’appel.

Donc je contacte vendredi la coordinatrice pour le problème « plaquette » et là elle me dit : « Non mais ne vous inquiétez pas, il suffira de commencer une nouvelle plaquette immédiatement après celle-ci et l’arrêter le 21/03. Cela ne pose pas de problème d’un point de vue médical et vous permettra de maintenir les dates prévues. » Bon très bien, parfait alors.

Moi qui avais souhaité faire ce nouveau transfert sur mon cycle naturel, c’est un peu loupé… Eh oui, cela aurait nécessité de faire 3 échos à quelques jours d’intervalles à une période où je ne suis pas dispo, et comme il y avait le week-end entre, il suffisait de louper la date d’ovulation et c’était foutu pour ce cycle. C’était donc mission impossible à mon grand regret. Ben oui, c’est bien connu, quand on est en PMA il faut mettre sa vie entre parenthèses !

Je vais donc devoir faire à nouveau copine avec ces chers compères Provames et Utrogestan. Au moins j’éviterai le « piqûant » Décapteptyl cette fois, c’est déjà ça.

Je ne sais pas si c’est une bonne idée de faire ce transfert prochainement. Rien ne se passe comme prévu, j’ai l’impression que tout est fait à l’arrache, et en plus je suis en mode hyper énervée en ce moment avec le taff et d’autres soucis perso. Non, vraiment aucune sérénité… Mais en même temps j’ai bien envie de tester la FIV DO en mode hyperstressée : ça marchera peut-être mieux que la FIV DO en mode hyperzen. Ouais je suis une « risque tout » moi, je n’ai peur de rien. Genre la fille qui fait sa maligne… Mais oui, j’espère encore la petite « douceur » qui viendra terminer ce cycle infernal.

Endométriose, une maladie qui sort de l’ombre

Vous l’avez peut-être vu passer, mais voici le teaser du documentaire qui passera sur France 5 le 8 mars prochain (journée de la femme!) : https://vimeo.com/155286604

J’ai l’impression qu’il y a un petit sursaut dans les médias en ce moment sur ce sujet, et sur d’autres en lien avec la PMA. C’est bien, on en parle enfin ! Pourvu que ça dure !