Une solution pour l’endometriose ?

Je viens de tomber sur cet article :

Lyon, les premiers au monde à soigner l’endométriose par des ultrasons http://www.20minutes.fr/lyon/2048811-20170412-lyon-premiers-monde-soigner-endometriose-ultrasons

Publicités

38 sa + 3j

Après plusieurs mois d’absence – mais toujours en prenant de vos nouvelles de loin – je vous donne enfin des miennes. Je ne voulais pas raconter ma grossesse au jour le jour (je suis superstitieuse) – et puis je sais que ce n’est pas forcément ce qu’on a envie de lire quand on est dans l’attente.

J’arrive au bout de ma grossesse. J’ai eu de la chance, celle-ci s’est passée à merveille jusqu’à présent. On attend avec impatience notre petite étoile !

On m’avait dit que le dernier trimestre serait le plus dur. Mais pour moi ce sont les 6 premiers mois qui ont été les plus difficiles, entre les 3 premiers mois dans l’angoisse de la 1ère écho et le second trimestre dans le stress d’un accouchement prématuré. Je vous passe également un petit passage aux urgences après une perte de sang – heureusement sans gravité. J’ai eu du mal à annoncer ma grossesse à cette période. J’ai attendu le dernier moment, là où vraiment je ne pouvais plus le cacher (càd à presque 6 mois), pour commencer à l’annoncer. A l’heure actuelle il y a encore bcp de personnes qui ne sont pas au courant…

Aujourd’hui, avec l’approche du grand jour, je suis un peu stressée. On vient à peine de finir d’acheter les équipements « de base » et il me reste à faire ma valise pour la maternité. Notre petite merveille est attendue pour fin avril au plus tard. Qu’elle prenne son temps même si on a hâte de la tenir dans nos bras.

J’ai pu lire avec joie de bonnes nouvelles sur la blogosphère ces dernières semaines avec l’annonce de plusieurs grossesses et naissances ! Je sais que pour certaines c’est encore l’attente ou de nouvelles déceptions… Gardez espoir les filles ! La roue tourne pour toutes.

Pour celles et ceux qui me suivent, vous savez que j’ai été moi aussi dans l’attente et la souffrance – je le suis toujours d’ailleurs, le chemin a été extrêmement difficile ; on garde cette peur au fond de soi et cette immense tristesse de la perte de nos êtres si chers, MAIS une autre issue est possible. Certes il faut être forts, tenir bon, faire preuve de pugnacité, pleurer aussi, mais toujours se battre car cela en vaut tellement la peine ! La PMA est un vrai parcours du combattant et les PMettes des warriors au courage extraordinaire. Il serait temps que cette souffrance soit mieux reconnue et prise en charge. Heureusement que nous nous réunissons sur la toile, vos soutiens et vos témoignages sont tellement importants ! Je suis si contente quand je lis de bonnes nouvelles et tellement triste quand ce n’est pas le cas. Certaines histoires me rappellent les miennes, et d’autres me font entrevoir ce que pourrait être notre future histoire personnelle.

Alors MERCI à toutes pour tout ça !

Je voudrais aussi remercier de tout mon cœur nos donneurs anonymes qui nous ont permis cette immense joie. MERCI à ces personnes si généreuses. Ont-elles vraiment conscience du bonheur qu’elles procurent à des couples comme nous ?