Résultats de la ponction (bis)

Suite à la ponction qui a eu lieu le 30 mai, nous avons désormais les résultats définitifs.

Sur 9 ovocytes collectés, 7 avaient pu être fécondés. A J3 les 7 étaient encore dans la course. A J5, 3 beaux blastocystes ont été vitrifiés. Pour les 4 autres embryons ayant un développement plus lent, la clinique a décidé d’attendre J6 pour qu’ils atteignent le stade de blastos. Au final, 2 sur 4 ont résisté.

Nous avons donc 5 blastos au congélo ! On est très heureux du résultat, en espérant de tout cœur que parmi eux se trouve(nt) bien notre(nos) autre(s) enfant(s) !!!

Cette première étape s’est passée sans trop de stress. Nous abordons les prochaines sereinement également… mais je commence à sentir l’impatience m’envahir ! On va vite fixer la date ! Ce sera pour cet été.

A présent, c’est à mon endomètre de prendre le relais.

Publicités

Résultat de la ponction

La ponction a donc eu lieu hier, comme prévu. Merci à notre donneuse !

9 ovocytes ont pu être prélevés et 7 ont pu être fécondés. La clinique prévoit de les pousser jusqu’au stade de blastocyste, pr « permettre de garantir un taux de 60 à 70% de réussite (si bien sûr toutes les conditions sont réunies !) », dixit la clinique.

Je crains la forte perte jusqu’à J5… J’espère qu’on en aura au moins 3 au final mais ce n’est pas forcément gagné.

On sera fixé lundi.

Début des opérations

Nos 2 donneurs ont été trouvés ; les opérations sont donc lancées !

La ponction devrait avoir lieu autour du 30 mai (merci ma chère donneuse :-)).

Je croise les doigts pour qu’on ait de jolis embryons à cette issue ! Wait and see…

C’est reparti !

ça y est, nous avons relancé la machine de la PMA pour tenter d’avoir un autre enfant.

Toujours confiants en la clinique Procreatec, ils vont se mettre en quête de nouveaux donneurs. Nouveauté pas désagréable : ils nous garantissent à minima 2 embryons à J5, faute de quoi ils referont un nouveau protocole à leurs frais.

Pour plus de sérénité dans le process, nous avons également décidé de procéder en 2 temps : d’abord ils font la FIV de leur côté avec la fécondation des embryons, congèleront les warriors puis nous organiserons ensuite le transfert de notre côté. A l’écrire cela me paraît du luxe et j’espère que cela ne va pas heurter certaines d’entre vous.

Avec le double don on peut choisir, on peut décider de ce qui est le mieux pour nous. Je ne veux pas revivre ce stress de « et si pas d’embryons toute cette préparation pour rien ? », « et un voyage à Madrid pour rien ? » (non pas que ce soit désagréable en soi mais notre objectif n’est pas de faire du tourisme et puis tout ça a un coût qu’on essaie de maîtriser le plus possible).

Ce nouveau protocole ne me créé plus d’angoisse avec cette boule au ventre que j’ai bien connu. Sans doute la présence de notre petite S. y est pour beaucoup, mais on a aussi acquis de l’expérience dans ce domaine et on sait exactement comment ça va se passer.

Il y a encore toutes ces inconnues qu’on ne maîtrisera pas : est-ce que mon endomètre sera de bonne qualité, est-ce que la dévitrification se passera bien, est-ce qu’on aura une accroche, est-ce qu’on aura un bébé en bonne santé à la clé ? Tout cela toutes les PMettes le savent et doivent faire avec. Rien n’est jamais garantit. On se raccroche donc à ce qui peut l’être.

Je ne mets pas toute ma vie dans cette FIV, comme je l’ai fait pour la précédente. C’est le principal changement et ça me donne une autre vision – ce sentiment est d’ailleurs assez bizarre. On se donne une chance d’être parents à nouveau. Mon rêve est d’avoir une grande famille ! Si cela fonctionne, ce sera merveilleux encore une fois, mais si cela ne fonctionne pas je crois qu’on arrêtera – même si cela représentera un vrai deuil. On n’a pas d’autre choix que de laisser la « nature » décider pour nous…

 

Des news

J’ai délaissé mon blog ces dernières semaines mais je continue à vous suivre.

Je suis très heureuse des naissances récentes ou à venir parmi vous et toujours aussi triste d’apprendre les mauvaises nouvelles. Chaque jour je mesure la chance qui nous a été offerte ! Mais par respect pour celles qui sont encore sur le quai je ne communique pas sur notre quotidien.

J’espère sincèrement que celles et ceux qui sont encore dans l’attente accéderont au bonheur tant attendu ou à une autre forme de bonheur si vous décidez de sortir de l’enfer qu’est la PMA.

Notre fille S. nous comble de joie chaque jour mais je pense aussi tous les jours à nos 3 petites étoiles qui n’ont pas eu la chance de voir le jour. Je crois qu’on ne se remet jamais de la perte d’un enfant. Ce qui me fait le plus de mal c’est le déni de notre famille de nos 3 enfants disparus depuis que notre petite merveille est née (et même avant il faut bien l’avouer). Elle n’est pas notre première enfant, c’est important de le rappeler. Pour elle aussi c’est important qu’elle connaisse l’histoire de sa famille car c’est d’abord son histoire. Nier le fait que ses frères et sœur ont existé un jour, c’est nier une partie de son histoire. Et pour moi c’est intolérable. J’espère arriver à leur faire comprendre mais ce sera encore un combat.

Un autre combat que nous nous apprêtons à mener dès l’an prochain est une nouvelle FIV pour tenter de donner un petit frère ou une petite sœur à notre fille. Nous allons repartir pour de nouveaux essais en Espagne. Une fois encore je vais y mettre toute ma détermination mais cette fois je n’ai plus cette boule au ventre : nous allons nous donner tous les moyens mais si cela échoue, je crois qu’on s’arrêtera là.

En cette période particulière, je pense fort à vous et j’espère que 2018 sera pour vous meilleure que les précédentes.

Naissance de notre étoile

La vie a été très dure pour nous ces dernières années mais elle vient de nous offrir le plus beau des cadeaux : notre petite fille est arrivée il y a maintenant un peu plus d’une semaine. 🙂

C’est un immense bonheur qui nous submerge chaque jour et je remercie à chaque instant nos donneurs et toutes les équipes médicales qui ont rendu cela possible. Vive le don !

Je pense beaucoup à vous : à toutes celles qui sont dans la souffrance de l’attente gardez espoir et patience car la roue tourne, à toutes celles qui ont perdu un enfant gardez espoir car la vie vous réserve de merveilleux moments qui apaiseront votre douleur, à toutes celles qui sont montées dans le train essayez de dissiper votre angoisse pour profiter de ces moments magiques.

Continuez à vous battre comme vous le faites : la bataille n’est pas gagnée d’avance mais la victoire est possible.